Un triple album plein de surprises signé Patrick Coutin

welcome paradise
©Pierre Terrason

« Welcome in Paradise » est un somptueux coffret au format pizza box renfermant trois albums signés Patrick Coutin ainsi que trois sérigraphies numérotées signées Shelton, Liberatore et Di Rosa et également un très beau livret écrit par Stan Cuesta et illustré par Aurélie Vandenweghe et Alain Fretet. Sortie officielle ce soir à Paris puis à Périgueux et Sète. Pour commencer !

 

Concerts pour célébrer la sortie du coffret

  • 19/09 – 20h30 – La Dame de Canton – Paris
  • 21/09 – 20h30 – Château de Belsis – Perigueux
  • 22/09 – 17h conférence et 20h concert – Le Rio – Sète

 

 

Patrick Coutin, tout le monde connait grâce au tube absolu « J’aime regarder les filles » (1981) dont plus d’un million de singles ont été vendus à ce jour et dont 30 000 exemplaires se vendent encore chaque année. Un titre initialement refusé par les maisons de disque avant l’avènement des radios libres !

Mais un mec de la trempe de  Patrick Coutin ne saurait se résumer à ce succès – très durable – ni à la tournée Stars 80 où il est acclamé chaque année depuis 2014 par des millions de fans…

 

 

Après des études de philosophie et d’arts plastiques, il voyage à travers le monde et se pose au nord de San Francisco. Depuis son retour, le rocker iconoclaste aligne sur son CV des talents d’écrivain, de peintre, de journaliste (Le Monde de la musique, Rock’n’Folk), de producteur (Rock Voisine, Peter Kröner, Michel Delpech, Patrick Rondat, Isabelle Caux, Dick Rivers, Les Wampas…) ou encore de directeur général du site culturel Canal 93 (2001-2004) à Bobigny où il prend la tête en 2008 de la Direction générale chargée de la démocratie, des territoires et des événements jusqu’en 2014 !

Après huit albums sortis de 1981 à 2012, l’auteur du tube mythique revient avec un coffret de trois albums qui, ensemble, retracent son parcours atypique. Épris de liberté, il y chante les voyages, l’errance, le désir, la solitude, les rencontres…tous ces paradis approchés, perdus et retrouvés.

 

Un objet d’art unique et original

Ce triptyque − entre rock, blues et électro − se compose d’un album de chansons inédites en anglais « Welcome in Paradise », d’un album de reprises « Obsolète Paradise » ainsi qu’un album de chansons inédites en français « Paradis Électriques »).

Tirée en 300 exemplaires numérotés et signés, « Coutin Paradise » est une Boite à Pizza / Objet d’art sérigraphiée dont la sortie officielle se fêtera ce jeudi 19 septembre à La Dame de Canton.

 

Welcome in Paradise Patrick Coutin

Vous y découvrirez :

  • Trois vinyles originaux de Patrick Coutin : « Welcome in Paradise », « Obsolète Paradise », « Paradis électriques »
  • Autant de sérigraphies signées de 1 à 300 :Gilbert Shelton illustrant l’album “Welcome in Paradise” ; Tanino Liberatore illustrant l’album “Obsolète Paradise” ; Hervé Di Rosa, illustrant l’album “Paradis électriques”
  • Un dépliant de quatre pages sérigraphie, écrit par les artistes.
  • Un livret de 32 pages écrit par Stan Cuesta, illustré de photos de Aurélie Wandenweghe et Alain Fretet.

« Coutin Paradise » fait dialoguer musique et arts graphiques. Ce projet un peu fou est né de l’imagination de deux artistes-artisans étonnants.

D’une part, Louise Music, label indépendant prônant la liberté artistique et l’anti-formatage pour une sonorité puisant à la source brute et sans artifices des musiques originelles.

De l’autre, Anagraphis, mythique atelier familial montpelliérain, associant l’édition d’art (avec les maîtres sérigraphes Philippe Viala et Louis Angles) et la conception de projets artistiques détonants recréant du lien entre l’art contemporain et le grand public.

 

Le mot de Coutin

« Au départ, je souhaitais juste sortir un nouvel album. J’ai repris contact avec des gens avec lesquels j’avais travaillé dans les années 80. Je voulais retrouver l’esprit qu’on avait dans les années 80. Parfois on faisait de la merde, mais il y avait un esprit un peu naïf et on s’amusait bien » explique Patrick Coutin.

« J’ai commencé à me servir de synthétiseurs, et de choses comme ça. Je me suis dit que j’allais essayer de retrouver un peu de l’innocence de cette époque en repartant aussi de bouts de paroles que j’avais écrites et dont je ne m’étais jamais servi. Par la suite, je me suis permis d’écrire en anglais, ce que je m’étais interdit jusque là. Après un mois ou deux, j’avais un début d’album avec deux titres en anglais et trois en français, et une reprise de « Summertime ». Je me suis dit que ça ne ferait pas un album. Ça manquait de cohérence. Le projet de départ s’est donc peu à peu transformé en triptyque ».

 

Une œuvre à prix et format variable…

On retrouve sur chaque album la voix incomparable de Coutin et sa guitare tantôt suave, tantôt sauvage mises à l’honneur sur de surprenantes versions de Summertime où d’Osez Joséphine ; le très bon Yer blues train.

Bref, du Coutin – et du bon – sous toutes ses facettes !

 

 

  • Pizza-Box « Coutin Paradise » – 300 € – En ligne sur le site de P. Coutin
  • « Welcome in Paradise » 20,37 €, « Obsolète Paradise » 16,99 € et « Paradis Électriques » 20,37 € version vinyle limitées à 80 exemplaires en ligne sur le site de P. Coutin, à la Fnac et chez tous les bons disquaires.
  • Les 3 albums seront également proposés à l’achat numérique 10 € et en streaming sur toutes les plateformes

 

J’ai rendez-vous avec … Patrick Coutin

Une interview Made in Franck

 

 

Sources

www.discogs.com
Froggy’s Delight
www.melody.tv